•  

    Partir

     

    J’aimerais m’en aller sur un rayon de lune

    Partir vers l’horizonlorsque chante le vent

    Telle de nombreux flambeaux, j’attends cette nuit brune

    Etrangement ce soir frémit mon cœur fervent

     

    Rien ne heurte les yeux, la vue est sans frontière

    Dont je tisse sans fin le chatoyant semis

    Ce fil de liberté ou tremble la lumière

    Que je voudrais saisir comme un enfant soumis

     

    La douceur du moment se mélange au mystère

    L’insaisissable temps contien t l’éternité,

    Sur l’onde du chemin, je reste solitaire

    Pour contempler du ciel l’indicible beauté

    asdecoeur


    8 commentaires